5 incontournables pour embrasser la maternité avec quiétude

5 incontournables pour embrasser la maternité avec quiétude

La période de la grossesse est une excellente phase de transition permettant de se préparer, tant psychologiquement que sur le plan matériel, à l'arrivé de bébé. Décorer sa chambre, cuisiner des plats à congeler et faire l’achat des items de bébé rendent les choses plus tangibles. Par ailleurs, on appréhende le tourbillon des jours et des semaines après l’accouchement avec beaucoup d’émotions ; excitation, fébrilité, angoisse, peur, nervosité, etc. Et avec raison. Que ce soit le premier ou le troisième enfant, celui-ci chamboulera à sa façon le monde dans lequel vous étiez confortable et habitué. 

Comment faire face à cette période de grands bouleversements sans vous essouffler ? Comment s’adapter à une nouvelle réalité et accueillir le changement inévitable ? Voici quelques pistes à explorer afin de transiter vers la maternité tout en douceur. 

1. Se donner du temps

Chaque changement dans la vie demande un temps d’adaptation. Malgré le fait que vous ayez cohabité avec votre bébé pendant 9 mois, il s’agit tout de même d’un nouvel humain qui débarque dans votre vie. Une entité inconnue et délicate qui a une personnalité, une sensibilité et un tempérament bien à elle. Les premiers jours suivant la naissance, profitez-en pour vous découvrir mutuellement. Observez ses réactions, les vôtres et celles de votre conjoint. Prenez le temps de vous connaître en tant que maman, de créer une synergie familiale et d’éventuellement instaurer une certaine routine.  

De plus, un accouchement, aussi beau soit-il, c’est brutal et fragilisant pour le corps. Il faut donc lui laisser du temps pour guérir. Ne soyez pas si pressé de reprendre votre poids d’avant grossesse. Ce n’est pas le moment de suivre un régime strict ou de vous lancer dans le sport corps et âme. Ne sautez pas d’étape, la remise en forme viendra rapidement. 

2. Bien s’entourer

Que ce soit rapidement après l’accouchement ou quelques semaines plus tard, viendra certainement un moment où vous aurez besoin de soutien. Le conjoint, la famille proche et les amis sont généralement empressés de vous donner un coup de main. Pour faire quelques tâches, pour préparer les repas ou simplement pour discuter, vous pouvez compter sur la force de ce réseau immédiat. Accepter l’aide des autres signifie aussi de se garder du temps et de l’énergie pour être 100% avec bébé et poursuivre l’adaptation en douceur.  

3. Connaître les ressources

Devenir parents, c’est une aventure qui s’écrit jour après jour. Loin d’être un long fleuve tranquille, on y rencontre parfois des difficultés. Pour vous aider, trouver des réponses à vos questions ou tout simplement avoir de l’information, ayez en tête qu’il existe une foule de spécialistes et d’organismes en périnatalité : accompagnantes à la naissance en post natal, associations et regroupements de soutien à l’allaitement, relevailles (aide à domicile pour famille), etc. Certains services sont gratuits, suffit de découvrir ceux disponibles dans votre région.

Vous pouvez également vous tourner du côté d’Internet. De nombreux groupes de mamans sur les médias sociaux visent à briser l’isolement, à fournir des témoignages pertinents et à échanger sur divers sujets entourant la parentalité. C’est d’ailleurs le cas du groupe Facebook Maman proximale - Ü Baby.

4. Se faciliter la vie au maximum

Dans les premiers jours et semaines suivant la naissance de bébé, faites au plus simple. Dégustez les repas que vous aviez préalablement préparé ou ceux que l’entourage vous apporte. Déléguez les tâches comme le ménage et la lessive. Ménagez-vous sans culpabiliser et profiter de cette période de répit. L’idée, c’est de créer une bulle familiale avec votre petit, sans que les tracas du quotidien ne viennent interférer. 

Un petit truc pour supplémentaire : repenser et réaménager votre espace en fonction des nouveaux besoins. Par exemple, déplacez le moïse dans le salon pour y déposer bébé lorsqu’il dort, installez une petite table à proximité de vous avec vos essentiels pour éviter les aller-retour, etc. 

5. Penser à soi

Même si votre nouveau-né occupe toutes vos pensées et vos journées, il est essentiel de se garder du temps pour soi. Profitez des siestes de bébé pour dormir également ou pour faire une activité que vous adorez : lire, méditer, écrire, dessiner, écouter un film, faire un yoga doux, etc. C’est aussi l’occasion d’explorer le quartier/la ville, à la recherche d’activités pour les jeunes mamans. Participez à des ateliers, cafés-rencontres, cours de groupe et autres. Les horaires adaptés et les installations mises à votre disposition faciliteront vos sorties mère-enfants, le cas échéant.

Enfin, soyez indulgente envers vous-même et permettez-vous de faire des erreurs, d’être imparfaite. La douceur, la bienveillance, la patience, la flexibilité et l’amour seront vos meilleurs alliés pour vous adapter facilement à votre nouvelle vie de famille.  

Bonus : Le portage est une autre bonne façon d’apprivoiser votre nouveau rôle de maman dans le calme et la confiance. En plus des multiples bienfaits avérés pour l’enfant, l’utilisation d’un porte-bébé vous permettra d’avoir les mains libres tout en étant disponible pour votre poupon. Vous pourrez ainsi intégrer bébé à vos activités quotidiennes, à la maison comme dans les sorties !

 

📸: Naomie Gagnon Photographe  

 
Groupe Facebook Maman proximate - Ü Baby
Maman proximale - Ü Baby
Groupe Fermé · 229 membres
Rejoindre ce groupe
Groupe d’échanges et de conseils pour les mamans et futures mamans. L’humain possède en lui les ressources nécessaires pour se développer de façon opt...
 

0 comments

Leave a comment

All blog comments are checked prior to publishing

Hello You!

Join our mailing list

Net Orders Checkout

Item Price Qty Total
Subtotal $0.00
Shipping
Total

Shipping Address

Shipping Methods