My Cart

Close

Conjuguer avec les réveils nocturnes de bébé

Conjuguer avec les réveils nocturnes de bébé

La hantise des nuits blanches. « Tu vas voir, tu ne dormiras plus quand tu vas avoir des enfants. » Combien de fois on se fait répéter ça avant de devenir parents? On se dit que ça va aller, qu’on a en vue d’autre. Peut-être aussi que bébé sera gentil et qu’il nous laissera dormir un peu. Après tout, on a entendu 1001 histoires différentes, quelques-unes plus angoissantes, d’autres plus réconfortantes.

Perdre ses repères

Quand bébé vient au monde, il est entièrement dépendant de nous. Il sort de son environnement familier et entre dans une autre dimension complètement inconnue. Imagine que tu voyages dans un pays où tu ne parles pas la langue et où les habitudes de vie sont à l’opposé de ce que tu connais. C’est stressant… Y-a-t-il du danger dans les environs? Comment faire pour survivre? 

Intervenir dès les premiers pleurs

En répondant aux besoins de bébé, on devient rapidement son roc. On le sécurise, on l’apaise. Lorsqu’il pleure, on lui montre rapidement que tout va bien, que ce soit avec un câlin, un petit mot ou une caresse.  Plus le lien de confiance et de proximité s’établira entre vous, plus son stress diminuera.

Combattre la peur

Chaque enfant est différent, même lorsqu’ils proviennent d’une même famille. En fait, tout se passe dans le cerveau. C’est le poste de commande où se trouvent sa personnalité et ses besoins particuliers qui le différencient des autres. C’est par ces différences que notre enfant peut dormir toute la nuit, comme être incapable de dormir plusieurs heures consécutives. Le sommeil est synonyme d’anxiété et de peur. Il fait noir, maman et papa ne sont pas à proximité. Bébé se demande si on va revenir pour s’occuper de lui. 

Construire un cycle de sommeil

Quand bébé se réveille plusieurs fois par nuit, on commence à s’inquiéter. Est-ce qu’il a un problème? Qu’est-ce que j’ai fait qu’il ne fallait pas faire? Malheureusement, les courtes nuits où le sommeil est grappillé ici et là sont un processus tout à fait normal. Le cycle du sommeil est un élément biologique qui se constitue graduellement avec le temps et le développement de votre enfant. Comme tout comportement, cet élément s’intègrera progressivement jusqu’au sommeil sans interruption. 

Créer une zone de confort

Le temps et la patience sont nos meilleurs alliés durant cette période. Notre enfant a besoin d’habitudes et de routines afin de le sécuriser. Elles seront des référents pour mieux comprendre le monde qui l’entoure. Il faut se faire confiance, suivre notre instinct et être à l’écoute de ses besoins. Il doit sentir que vous serez là pour l’accueillir lorsqu’il reviendra de son périple au royaume des rêves. Le contact physique, la voix maternelle et les marques d’affection sont de bons moyens pour lui permettre de se sentir protéger, en sécurité, durant les réveils nocturnes. On connait notre enfant, à nous de découvrir la méthode la plus efficace pour le rassurer. 

En Europe et au sein de multiples cultures, le co-dodo est une pratique encouragée et largement répandue qui s’appuie sur la nature humaine. Elle consiste à dormir à proximité de l’enfant afin de pouvoir l’allaiter, le réconforter et partager de doux moments avec lui. En plus de permettre de tisser des liens, cette proximité assure une tranquillité d’esprit et un meilleur repos aux parents puisqu’ils sont aux côtés de bébé, prêts à intervenir en cas de besoin. Pour pratiquer le co-dodo, plusieurs options sont possibles, notamment de coller un petit lit/moise sur le lit des parents ou d’utiliser un lit co-dodo. Il faut toutefois s’assurer d’être conforme à la règlementation en vigueur dans notre pays.

Suivre le rythme biologique de son enfant

Il est important de respecter le rythme de notre enfant et de lui laisser le temps de s’adapter. Dès les premiers signes de fatigue, on devrait mettre en place une atmosphère apaisante et sans stimuli, pour faciliter la transition vers le repos. Plus on attend, plus on risque de devoir gérer une crise. 

Au fil du temps, la peur et l’anxiété associées au sommeil s’estomperont parce qu’il comprendra que vous serez toujours à ses côtés, peu importe les événements… ou les cernes sous vos yeux. 

 

 

Maman ou future maman, viens échanger, découvrir ou approfondir tes connaissances du maternage proximal. Pour une maternité douce et naturelle qui respecte le rythme et les besoins de l’enfant.
Maman proximale - Ü Baby
Groupe Fermé · 141 membres
Rejoindre ce groupe
Groupe d’échanges et de conseils pour les mamans et futures mamans. L’humain possède en lui les ressources nécessaires pour se développer de façon opt...
 

0 comments

Leave a comment

All blog comments are checked prior to publishing

Hello You!

Join our mailing list