My Cart

Close

Créer le lien d’attachement après une césarienne

Créer le lien d’attachement après une césarienne

Le plan de naissance était pourtant clair. Vous souhaitiez accoucher le plus naturellement possible. Un accouchement physiologique idéalisé pendant neuf mois ; court, peu souffrant, sans péridurale. Une rencontre avec bébé sans tracas, l’amour au premier regard.

Or, que vous l’ayez envisagé ou non, le déroulement et la finalité de votre accouchement ne se sont malheureusement pas déroulés ainsi. Induction, travail déclenché par hormones synthétiques et césarienne d’urgence sont des scénarios venant brouiller le portrait d’une naissance paisible.

Dans ces circonstances, comment faire pour créer le lien d’attachement si précieux dans les premières heures et les premiers jours de vie de bébé ? Lorsqu’on est déçues de son accouchement ou après avoir été séparé de notre enfant dès les premiers instants, il est tout de même possible et nécessaire de construire une relation mère-enfant de confiance et d’amour. Ainsi, plusieurs outils peuvent favoriser l’édification de ce lien puissant.

L’accouchement naturel

Lors d’un accouchement « naturel » (par voie basse), le corps se prépare doucement, à un rythme physiologique adapté au corps de la future maman. Cette préparation joue un rôle essentiel également au niveau psychologique, car le processus permet à la mère d’être pleinement consciente et actrice de son accouchement. Elle participe ainsi activement à la naissance de son bébé en variant les positions, en visualisant la venue au monde, en chantant, en parlant à bébé, etc.

Après l’accouchement, quand tout se déroule sans complications, le médecin ou la sage-femme dépose rapidement le bébé sur le ventre de sa mère. Elle peut ainsi sentir son poids, son odeur et sa chaleur dès les premières secondes. Maman peut aussi caresser bébé et plonger son regard dans le sien. Ils se découvrent mutuellement, lentement et naturellement.

L’accouchement par césarienne

À l’inverse, les actes médicaux comme la césarienne sont plutôt perçus comme anti-physiologiques. La maman a peu ou pas de contrôle sur les événements. Alors que son corps subit des gestes invasifs et médicalisés, elle peut se sentir en décalage avec ce qui se passe, confrontée à la réalité d’un accouchement auquel elle ne participe pas. Parfois, la rencontre avec bébé est aussi retardée pour des raisons médicales, ce qui complexifie davantage la création du lien d’attachement mère-enfant.

Bouleversée par les circonstances de l’accouchement et privée des précieuses minutes suivant la naissance de bébé, la maman peut parfois ressentir une grande souffrance physiologique face au processus, trouver difficile d’endosser pleinement son rôle de mère et de tisser un lien solide avec son bébé.

Des outils pour connecter

Dans un premier temps, il est bon de rappeler l’importance de la préparation en vue de l’accouchement. La visualisation des différents scénarios possibles vous aidera à relativiser une naissance qui ne s’est pas passée tel que prévu. Discutez-en en amont avec votre médecin ou sage-femme afin de connaître les diverses issues et les mesures prises pour pouvoir construire un lien solide avec l’enfant après la naissance.

Suite à une césarienne, si la situation s’y prête, vous pouvez demander au corps médical de déposer votre bébé sur votre poitrine immédiatement après la naissance. Le contact peau à peau aidera bébé à régulariser sa chaleur, son rythme cardiaque, son niveau de glucose et sa respiration. Pour maman, il est prouvé que la sécrétion d’hormones à cet instant précis favorise l’allaitement et l’attachement. Si le contact n’est pas possible dès la fin de la chirurgie, demandez de pratiquer le peau à peau le plus rapidement possible dans la salle de réveil ou dans votre chambre.

L’allaitement est également un moyen efficace de connecter avec son poupon. Selon les circonstances, vous pouvez faire la demande qu’on installe bébé au sein dès que l’occasion s’y prête. C’est une chance unique et merveilleuse de faire connaissance avec le nouveau-né. Dans certains cas, l’allaitement sera salvateur pour la maman, un baume sur un accouchement qu’elle croit raté. L’allaitement procure le sentiment de donner le meilleur à son enfant et que personne d’autre n’est en mesure de le faire à sa place. N’hésitez pas à demander de l’aide des soignants ou de spécialistes pour trouver des positions d’allaitement confortables et pour obtenir les meilleurs conseils en lactation.

Lorsque votre condition physique le permet, le portage devient une solution intéressante pour tisser un lien serré avec bébé. Le fait de l’avoir tout contre soi comble les besoins fondamentaux du poupon et de maman : proximité, échange d’odeurs, contacts visuels, touchers, partage de chaleur, etc. Ce contact prolongé et étroit sécurise le nouveau-né, abaisse son niveau de stress et favorise un développement optimal et harmonieux. Il renforce également le sentiment de compétence et de confiance en soi de la maman, car il lui fournit un moyen sûr de répondre adéquatement aux besoins de son enfant. Ces moments privilégiés permettent d’amoindrir le choc de l’accouchement et les bénéfices ne sont plus à défendre.

Tout contact physique (caresses, massages, câlins, chatouilles, bizous, etc.) peut favoriser et encourager la formation du lien d’attachement. Le fait de passer du temps seul à seul avec bébé et d’y aller à votre rythme, sans culpabiliser, aura pour effet de créer un sentiment d’affection durable et réciproque avec votre enfant.

Consulter au besoin

Si la situation ne s’améliore pas ou devient pénible au fil des jours, il est important d’en discuter avec une personne de confiance. Le conjoint, un proche, un médecin ou un psychologue peuvent venir en aide dans le cas où l’attachement mère-enfant de ne se produit pas. Il peut y avoir là les signes d’une dépression post-partum, une condition temporaire, mais rependue, dont personne n’est à l’abri.

 

 

Sources : 

  • https://moiparent.ca/attachement-cesarienne/
  • https://www.cesarine.org/apres/psy/
  • http://www.santemonteregie.qc.ca/userfiles/file/richelieu-yamaska/Rencontres%20pr%C3%A9natales/D%C3%A9pliant%20peau%20%C3%A0%20peau_vf.pdf
  • http://www.co-naitre.net/actualites/cesarienne-peau-a-peau-effets-lallaitement-etude-de-cohorte/
  • https://www.lllfrance.org/1008-lallaitement-maternel-apres-une-cesarienne

 

0 comments

Leave a comment

All blog comments are checked prior to publishing

Hello You!

Join our mailing list