My Cart

Close

Enfants d'âges rapprochés ; bon plan ou mauvais plan?

Enfants d'âges rapprochés ; bon plan ou mauvais plan?

Avant même de rencontrer votre conjoint, vous rêviez déjà d’avoir des enfants. Une fratrie tissées serré, qui partagerait tout : jeux, vêtements, intérêts, fous rires, activités et bien d’autres choses. Deux, trois, quatre (ou plus) enfants d’âge rapproché pour maximiser les chances de voir naître entre eux, une complicité indestructible.

Avec l’arrivée d’un premier enfant, ce rêve de famille peut prendre une tournure bien différente! Déjà épuisé par l’accouchement, puis par les nouvelles tâches de maman, par l’anxiété qu’amènent les responsabilités et par le manque de sommeil récurent, vous vous demandez comment les mères font pour enchaîner grossesse par dessus grossesse, à un rythme plus que soutenu. Et pourtant, les couples qui optent pour ce mode de vie ne sont pas rares. Dans certains cas, pas moins de 3 enfants peuvent naître en l’espace de 2 ans et demi.

Beaucoup d’avantages

L’un des plus beaux avantages d’avoir des enfants rapprochés réside dans le rythme de vie qui est le même ou sensiblement pareille. Les loisirs et les activités se ressembles et la journée est donc plus facile à organiser. Les intérêts étant souvent les mêmes, cela facilite grandement les sorties ; papa et maman n’ont pas à se diviser pour aller au cinéma par exemple. Les enfants de la même tranche d’âge vont à la garderie ou à l’école en même temps, ce qui est facilitant sur le plan logistique. Les souvenirs sont également communs et partagés. Chaque étape de la vie d’enfant est vécue en « bloc » (par exemple les nuits, la propreté, l’adolescence, etc.) et une fois celle-ci franchie, il n’y a pas de retour en arrière.

Les relations profondes et solides sont également un avantage en tête de liste. Se connaissant bien et faisant face aux mêmes problématiques simultanément, les frères et sœurs peuvent développer une complicité sans égal et une compréhension mutuelle. L’âge rapproché des enfants n’est pas un gage de parfaite entente entre ceux-ci, mais cela maximise tout de même les chances de voir se développer une fusion amicale et émotionnelle, un lien particulier.

Enfin, d’autres bienfaits sont souvent cités, nommément :

  • La période des couches est longue, mais une fois terminée, c’est pour de bon;
  • Les rapports de force ne sont pas tranchés au couteau. Quand il y a dispute, ce n’est pas forcément le plus âgé qui use d’autorité;
  • Les périodes de jeux sont agréables. Les enfants sont plus autonomes et sont à même de se divertir sans l’apport constant des parents;
  • L’heure du bain se déroule en « gang », ce qui en fait un moment ludique et plaisant pour les enfants et écourté pour les parents;
  • Les économies sont notables. Les vêtements peu usés ne sont pas forcément passé de mode, les jouets peuvent aussi être partagés, ainsi que tout le matériel de puériculture.

Quelques défis

Avoir plusieurs enfants en bas âge signifie peut-être une fatigue omniprésente, de l’épuisement et de l’impatience. Au début, comme les petits ne sont pas encore autonomes, les parents doivent diviser leur temps selon les besoins de chacun. Les moments de solitude se font certainement plus rares, ainsi que les occasions de sorties en couple qui demandent davantage de préparation.

En outre, même si avoir des enfants rapprochés était le plan initial, beaucoup de mamans enceintes du deuxième s’inquiètent et anticipent cette nouvelle vie à 4. La culpabilité d’avoir un second bébé prend une plus grande dimension lorsque l’aîné est encore tout petit. La mère peut se demander comment elle fera pour donner du temps au plus vieux qui en a encore tellement besoin, tout en s’occupant du deuxième à plein temps. Elle peut également se sentir démunie de devoir expliquer à son poupon les changements qui vont s’opérer prochainement au sein de la famille.

D’un point de vue scientifique, avoir des grossesses rapprochées entraînerait un épuisement des réserves en nutriments de la maman, selon certaines études. La femme peut souffrir de carence en fer, en iode et en vitamine D par exemple, si elle ne fait pas attention à son alimentation. Ces carences peuvent avoir un effet néfaste sur le développement du fœtus et il est de mise d’avoir un suivi médical tenant compte de cette réalité.

Notons finalement que le risque de dépression post-partum est accru chez la maman quand celle-ci accouche d’un nouveau-né seulement quelques mois après la venue au monde son premier enfant. 

Les opinions personnelles sur le sujet divergent énormément. Cela dépend de plusieurs facteurs ; organisation, tolérance au stress, facilité d’adaptation, nombre d’enfants, etc. Par contre, rares sont les témoignages qui rejettent complètement l’idée d’avoir des enfants d’âge rapprochés. Nous entendons plutôt que « c’est un coup à donner », mais que si c’était à refaire, les parents reproduiraient exactement le même scénario.

Qu’en pensez-vous ? Vos enfants sont-ils d’âges rapprochés ? Si tel est le cas, qu’est-ce que vous avez le plus apprécié de l’expérience et quels ont été les défis à relever ? Nous vous invitons à venir en discuter dans notre groupe privé Facebook Maman proximale - Ü Baby.

 

Pssst... nous offrons des porte-bébés qui permettent le portage simple comme le portage double! 

 

📸: Naomie Gagnon Photographe

 

Sources :

0 comments

Leave a comment

All blog comments are checked prior to publishing

Hello You!

Join our mailing list