My Cart

Close

Le langage chez bébé, pas si facile!

Le langage chez bébé, pas si facile!

Parler, s'exprimer, discuter, bavarder, articuler, jaser, raconter, relater, dialoguer. Le langage est universel, tant chez l’humain que chez l’animal. Qu’il soit verbal ou non verbal, il sert essentiellement à communiquer avec autrui. Transmettre des informations, énoncer ses besoins, faire valoir son opinion, traduire sa pensée et entrer en relation ne sont que quelques-uns des exemples du pouvoir de la communication.

Contrairement à ce que l’on pourrait croire, le langage n’est pas inné chez l’enfant. Si l’organisation cérébrale et l’ensemble de l’appareil vocalique (bouche, langue, épiglotte, glotte, cordes vocales, luette, etc.) nous prédisposent à celui-ci, l’usage des mots s’acquiert au fil du temps. 

Le langage de 0 à 24 mois

Tout comme la marche, la motricité, l’alimentation ou la propreté, le développement du langage s’apprend graduellement chez l’enfant. Alors que bébé n’exprime encore que des sons, des monosyllabes ou des cris, il s’exerce néanmoins à devenir un grand orateur. Découvrant ses organes phonatoires à grands coups de « bababa », le poupon apprend à les contrôler au fil des jours et des semaines. Ce babillage n’est que le prélude.

Autour du moment où il souffle sa première bougie, le tout petit prononce enfin ses premiers véritables mots. « Maman », « papa », « dodo », « balle », « chat » et « lait » sont des mots classiques issus du quotidien de l’enfant qui désignent les gens et les objets qu’il reconnaît parfaitement.

Vers 18 mois, certains enfants commencent à nommer des actions comme « manger », « boire », « jouer », etc. Ce n’est cependant pas une majorité qui y parvient. Le tout petit développe de plus en plus de mots au fil des jours, malgré la difficulté de prononcer certains sons. À la fin de sa deuxième année de vie, l’enfant qui a développé suffisamment son vocabulaire réussit à accoler deux mots ensemble pour construire de petites phrases.

Guider bébé vers ses premiers mots

Il n’existe pas de recette miracle pour faire parler son bébé plus rapidement. Le tout petit se développe à un rythme qui lui est propre et dont il est d’usage de respecter. Néanmoins, l’alphabétisation de l’enfant peut tout de même être stimulée par différents moyens, et ce, dès les premières semaines de vies de celui-ci.

  • Observez et écoutez les formes de communication de bébé. Les pleurs, les rires, les sourires et la gestuelle peuvent fournir des indications utiles sur l’état ou les besoins de l’enfant. Apprenez à décoder ses signes afin d’entrer en relation avec lui.
  • Inscrivez-vous à un atelier de langage des signes pour bébé. Rapidement, le petit arrivera à comprendre et reproduire les signes au fur et à mesure que sa motricité se développe. Le langage des signes agit comme un pont vers la parole. En faisant les signes, dites aussi le mot pour favoriser la transition.
  • Parlez et chantez. Par imitation, bébé apprendra des sons, des mots et des phrases qu’il pourra répéter à son tour. Décrivez ce que vous voyez au quotidien, à la maison ou en sortie. N’hésitez pas à faire les sons aussi des objets qui l’entourent afin de lui apprendre à les reconnaitre facilement.
  • Lisez-lui des livres adaptés à son âge. Les histoires et les contes s’ajoutent parfaitement à la routine de dodo. Profitez de ce moment pour pointer des images (ou lui laisser pointer), nommer les actions, sortir du cadre de la simple lecture. Il apprendra ainsi une foule de mots nouveaux qui viendront éventuellement enrichir son vocabulaire.
  • Jouez à imiter bébé lorsqu’il fait un son ou une mimique. Cet amusement lui donnera envie de poursuivre et de vous imiter en retour.
  • Afin d’entrer en communication avec l’enfant, mettez-vous à sa hauteur. Il pourra ainsi décoder vos expressions faciales et observer la forme de votre bouche pendant que vous parlez.
  • Complétez avec des informations pertinentes ce que votre enfant essaie de dire. Par exemple, si bébé pointe un oiseau dans un arbre, dites-lui que c’est un oiseau de couleur rouge, qu’il est haut sur une branche, qu’il va voler si on lui fait peur, etc. Ajoutez des détails pour enrichir davantage son vocabulaire. Cet exercice peut se réaliser également lorsque l’enfant prononce de petites phrases.
  • Mettez des mots sur ce que le tout petit tente de communiquer. S’il lance ces jouets avec force et colère, expliquez-lui calmement que c’est normal de ressentir des émotions, mais qu’il y a d’autres façons de les exprimer. S’il vous dit simplement « ballon », tentez de savoir pourquoi. « Oui c’est un ballon. Veux-tu jouer au ballon ? »
  • Évitez le langage de bébé. Les enfants, même en bas âge, comprennent beaucoup de choses bien avant de pouvoir mettre des mots dessus. Parlez-lui avec des mots adaptés, sans toutefois déformer ceux-ci, et des phrases complètes.
  • Adaptez-vous. Pour entrer en communication avec l’enfant, choisissez un sujet d’intérêt pour lui. Créez des moments propices aux paroles, par exemple en mettant devant lui des objets qu’il ne connaît pas.  Laissez-lui aussi de l’espace et du temps. Nul besoin de combler tous les silences ou de forcer les échanges.


Lorsque bébé arrive à dire plusieurs mots, il est important d’encourager ses initiatives de communication. Évitez de faire répéter ou de reprendre trop souvent un enfant qui ne prononce pas un mot de la bonne façon et si vous avez à le faire, ajoutez un complément d’information. Par exemple, si l’enfant dit « kiki » pour « biscuit », reprenez le mot en ajoutant des détails comme « tu aimerais avoir un biscuit à l’avoine ? ». Prononcez les mots lentement pour favoriser l’assimilation du vocabulaire.

Enfin, il est bon de répéter que chaque enfant est unique et que le développement de son langage l’est tout autant. Alors que l’un est plutôt axé sur la motricité, l’autre développe ces aptitudes sociales, langagières ou autres. Nul besoin de comparer son enfant au bébé du voisin. Soyez simplement attentif à l’évolution de votre tout petit afin de déceler de potentielles problématiques. Si vous soupçonnez une difficulté au niveau du développement du langage de votre enfant, le mieux est de faire appel à un spécialiste afin d’évaluer la situation et de prendre les actions nécessaires.

 

 

 

Sources :

https://naitreetgrandir.com/fr/etape/1_3_ans/langage/fiche.aspx?doc=ik-naitre-grandir-developpement-langage-parole-enfant-1-3-ans

https://www.educatout.com/activites/stimulation-langage/le-developpement-du-langage-chez-l-enfant-de-1-a-2-ans.htm

http://developpement.ccdmd.qc.ca/fiche/developpement-du-langage-de-0-2-ans

https://www.viedeparents.ca/langage-2/

https://www.soinsdenosenfants.cps.ca/handouts/read_speak_sing_to_your_baby

https://cliniqueproaction.com/blogue/retard-de-langage-chez-lenfant-quand-faut-il-sinquieter/

https://www.etudier.com/dissertations/Le-Langage-Ne-Sert-Il-Seulement-Qu'%C3%A0/116888.html

http://www.linternaute.com/science/biologie/dossiers/06/0608-langage/9.shtml

 

0 comments

Leave a comment

All blog comments are checked prior to publishing

Hello You!

Join our mailing list